Soutenez le PS

Adhérez au PS

Seizing the moment

Beaucoup a été dit et écrit sur les résultats des élections régionales et les lecteurs de ce site n’ont sans doute plus grand-chose à apprendre sur le sujet. Toutefois, nous avons tenté de rendre intelligible pour nos concitoyens britanniques cet événement de la politique française avec un article analysant des perspectives politiques découlant de ces résultats. A l’heure où toute la gauche se mobilise pour permettre au parti travailliste d’entamer un quatrième mandat le 6 mai, l’idée était aussi d’envoyer un message d’encouragement à nos camarades du Labour, saisis d’effroi que nous sommes en entendant les propos des conservateurs. Avec cet article, publié aujourd’hui par le think thank politique Progress, nous partageons donc ici nos appréciations.

Loin de la tentation triomphaliste, nous avons choisi de décrire la victoire socialiste à la lumière de la défaite massive de l’UMP et de l’importance du vote dirigé contre la personnalité du Président de la République. Il reste que le PS a relevé la tête et que nous sommes entrés dans l’ère de la victoire possible. Saurons-nous « saisir le moment » et éviter de nous tirer une balle dans le pied ? Des défis de taille nous attendent. Notre étude en identifie quatre : les divisions internes et la puissance des dynamiques régionales, la complexité des coalitions au sein de la gauche, l’abstention, et l’extrême-droite. L’abstention en tant que phénomène social est particulièrement préoccupante. Il ne s’agit plus seulement de s’enfermer dans le silence pour protester, ce qui demeure un geste de dimension politique. Il s’agit de se (ou d’être) déconnecté de la sphère publique. A ce non-rendez vous, on trouve les populations jeunes, les résidents des quartiers défavorisés et ceux des zones rurales éloignées. Les oublier, c’est s’oublier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.