Soutenez le PS

Adhérez au PS

Sarkozy, xénophobie et Français de l’étranger

Les militants de la Fédération socialiste des Français à l’Étranger, réunis en Convention à Paris le 31 août 2010, condamnent sévèrement les dérives xénophobes du Président de la République. Le renforcement du dispositif de déchéance de la nationalité française, la stigmatisation des Français d’origine étrangère, l’entretien de l’amalgame entre immigration et criminalité, la catégorisation des « Roms » et la violence des expulsions dans le non-respect de la loi, sont inadmissibles.

Vivant hors de France, ils constatent et déplorent que ces atteintes aux droits de l’Homme nuisent gravement à l’image de la France à l’étranger et à l’honneur de notre pays.

Véhiculées par les plus hautes Autorités de l’Etat, ces dérives entraînent un recul important de l’influence française dans le monde, en rendant inaudible et fragile notre voix et notre place dans les domaines diplomatique, culturel et économique à l’international.

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre d’une politique d’intolérance générale à l’égard des étrangers. Les étudiants, en particulier, se heurtent à des barrières administratives souvent insurmontables pour séjourner sur le territoire français.

Parallèlement, les Français qui résident à l’étranger comme leurs conjoints étrangers rencontrent, auprès des autorités consulaires, des difficultés croissantes pour l’obtention de passeports, cartes nationales d’identité, certificats de nationalité française ou visas.

Au demeurant, les militants s’inquiètent de ce climat délétère et craignent que nos compatriotes soient ainsi exposés à des mesures de rétorsion voire même d’atteinte à leur sécurité dans certains pays de résidence.

En conséquence, ils demandent aux parlementaires de ne pas voter les amendements à la « loi immigration » qui seront prochainement présentés par le Gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.