Soutenez le PS

Adhérez au PS

Succès de la visite londonienne de Pierre Moscovici

Photo principale, de gauche à droite: Pierre Moscovici, Rt Hon Denis MacShane MP, Axelle Lemaire, Mary Creagh MP. En encarté: Pierre Moscovici et Denis MacShane lors de la conférence de presse.

Le 14 septembre, la section PS recevait la visite à Londres de Pierre Moscovici, député du Doub et ancien Ministre des Affaires européennes. Nous avions concocté un programme chargé pour notre invité.

Ambassade : Pierre Moscovici s’est d’abord entretenu avec l’Ambassadeur de France au Royaume-Uni, Monsieur Maurice Gourdault-Montagne, pour évoquer la question de la coopération franco-britannique, notamment dans le domaine de la défense. En ces temps de restrictions budgétaires, nos deux Etats préparent le Sommet bilatéral qui se tiendra en novembre et décidera du partage de certains moyens de production des armes conventionnelles mais aussi, peut-être, des capacités de défense dans le domaine nucléaire. La France pourrait se lancer dans un programme de mise en commun des porte-avions, voire des sous-marins nucléaires. Le but affiché – faire des économies – encouragerait aussi nos alliés britanniques à conserver leur force de frappe en Europe, et la force de dissuasion française par la même occasion, dans un contexte mondial plus orienté vers le désarmement.

Labour Party : Pierre Moscovici s’est rendu au Parlement pour rencontrer Chris Bryant, le Shadow Minister for Europe (ancien ministre travailliste des affaires européennes sous le gouvernement Brown). La discussion a porté sur les situations de nos partis politiques respectifs et les perspectives à court et moyen terme d’un retour de la gauche au pouvoir. L’issue de la Conférence de Manchester n’était pas encore connue et il est tôt pour spéculer sur l’impact, en termes d’orientations politiques et stratégiques, de l’élection d’Ed Miliband à la tête du Labour Party. Une chose est certaine : le moment est propice à un rapprochement entre socialistes et travaillistes.

Conférence de presse : Pierre Moscovici s’est ensuite plié au jeu de la conférence de presse, en répondant aux questions de France inter et du Petit journal (article ici). Il a fait preuve de beaucoup d’abnégation au moment de faire une interview avec Press TV. Couac logistique : Press TV est en effet une télévision officielle soutenue par le régime iranien…

Conférence publique : La conférence publique, organisée dans une salle de commission parlementaire grace au sponsorship du député Denis MacShane, a permis un échange de vues entre Pierre et Mary Creagh, députée travailliste de Wakefield. Pierre a d’abord esquissé le tableau sombre de la gauche en Europe et de ses défaites successives, et souligné le paradoxe d’une gauche qui perd en temps de crise. Il ne croit pas pour autant à la fatalité d’une gauche française incapable de remporter l’élection présidentielle et pense que le contexte en 2012 se prêtera à la victoire, à condition de faire preuve de courage et d’innovation dans la définition du programme socialiste. Pierre a énoncé certaines des difficultés à attendre et apporté des premières réponses. Le texte de son intervention se trouve dans le document ci-dessous. Dans un style politique très différent, très empreint de la réalité locale et des dernières mesures mises en place par le gouvernement Brown, Mary Creagh a insisté sur la schizophrénie européenne actuelle des conservateurs britanniques et l’importance pour un Labour party dans l’opposition de maintenir son attachement à l’Europe. Cet échange de vues, stimulant, a tout de même révélé l’écart idéologique qui sépare parfois nos deux familles, notamment dans le domaine de la sécurité intérieure et des libertés publiques. Le PS et le Labour party se retrouvent sur un terrain plus commun en matière de lutte contre les inégalités sociales et de défense des services publics.

Dîner : Le séjour de Pierre Moscovici s’est achevé au restaurant La Cave tenu par notre ami Jamal, ou nous avons été rejoint par un autre député travailliste, Fabian Hamilton, ancien président à Westminster du groupe d’amitié France-Grande-Bretagne . Une petite trentaine de membres de la section et de sympathisants sont venus écouter Pierre et partager un moment convivial autour d’une bonne table.

Au final et de l’avis général, la journée a été très positive. Elle a permis aux militants présents de se sentir plus proches de leur parti et de rencontrer une personnalité socialiste incontournable, à la pensée libre et au parler franc. Nous sommes évidemment reconnaissants à l’égard de Pierre d’avoir fait le déplacement pour nous rencontrer.

Axelle Lemaire
Secrétaire, section PS de Londres


Intervention de P Moscovici – en anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.