Soutenez le PS

Adhérez au PS

Assemblée Générale de section sur le thème de l’Europe

Le 23 mai dernier, la section de Londres de réunissait en Assemblée Générale pour débattre du texte de convention « Notre Europe », qui contribuera à définir l’Europe que nous, socialistes français, appelons de nos vœux, et contribuera à l’élaboration d’un programme commun pour tous les socialistes européens sous l’égide du PSE, en vue des élections européennes de 2014. Une équipe de travail avait par ailleurs été mise en place et chargée de préparer une liste d’amendements au texte à soumettre au vote des adhérents. Celle-ci fut particulièrement productive, puisque pas moins de neuf amendements auront fait l’objet d’un débat, et d’un vote à main levée lors de cette Assemblée Générale. Le débat a été introduit par une présentation synthétique du texte de la Convention, qui se composait de 4 parties :

  • Un préambule appelant à rompre avec la gestion « punitive » et intergouvernementale de la crise européenne par la droite, ainsi qu’à renouer avec la promesse d’une Europe plus sociale et plus démocratique ;
  • Une première partie proposant d’amplifier les politiques de recherche et d’innovation, industrielles et énergétiques de l’UE, ainsi que de renforcer la défense européenne ;
  • Une deuxième partie se concentrant sur les solutions à apporter à la crise de la zone euro, qui insiste notamment sur la régulation de la finance, la convergence sociale et fiscale, la création d’un budget et d’une gouvernance renforcée pour la zone euro ;
  • Une troisième partie donnant des pistes d’approfondissement démocratique de l’UE, comme le rapprochement des parlements nationaux et du Parlement européen, ou encore un rôle accru de ce dernier dans la gouvernance économique.

Le débat a permis de faire entendre une grande diversité de points de vue sur un sujet qui suscite beaucoup de passion au PS. Très schématiquement, on peut classer les interventions en deux grandes catégories.

Certains regrettent d’un côté le manque d’ambition ou de souffle du texte, très touffu et difficile à lire pour les non-experts. Le PS donne l’impression de compromettre ses ambitions fédéralistes, en matière d’Europe sociale ou de défense des droits individuels, afin de ne pas brusquer ses partenaires européens, notamment le SPD. Il manque des propositions ayant un impact concret, facilement identifiable, notamment pour les jeunes. Par ailleurs, on peut regretter l’ « eurocentrisme » du texte, qui traduit une frilosité à se confronter aux grandes questions de demain – la Chine et l’Inde ne sont pas mentionnées une seule fois.

Pour d’autres, le texte est déjà très ambitieux, et il faut bien comprendre l’état de l’opinion sur l’Europe. D’une part, les promesses d’harmonisation sociale et fiscale, et les solutions « miracles » à la crise de la zone euro, type eurobonds, ne séduisent pas forcément dans la mesure où elles sont jugées peu crédibles. D’autre part, le sentiment, courant au Royaume-Uni, que l’Europe impose des mesures non-désirées aux démocraties nationales, est largement répandu sur le « continent » également. Prendre des engagements en matière d’intégration (type budget zone euro ou eurobonds) sans en expliquer les implications en terme de transfert de souveraineté est un pari risqué. Les citoyens sont demandeurs de pragmatisme davantage que d’idéologie fédéraliste.

La discussion se conclut donc sur le très classique dilemme entre idéal et réalisme. Nous pouvons cependant tous nous retrouver autour de la formule employée par François Hollande le 23 mai à Leipzig : « Le réalisme, ce n’est pas le renoncement à l’idéal, mais l’un des moyens les plus sûrs de l’atteindre ». Ou encore Jean Jaurès : « Le courage, c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel ».

Un commentaire

  1. par RW - 10 mai 2015 à 11 h 34 min

    Madame, Monsieur,
    Je suis une francaise a Londres mariee a un Britannique, j’ai travaille a la City pendant 8 ans et je vis avec mon mari dans le Kent.
    J’ai etudie ici avec Erasmus il y a 20 ans.
    Depuis 5 ans, il existe une propagande massive anti-Europeenne en Grande-Bretagne qui a mene a l’empoisonnement de mon chien, un Border Collie de 3 ans Crossing German Shepherd l’an dernier.
    Je pense que le PS Francais doit prendre conscience que le lien Franco-Britannique et l’appartenance de la Grande_Bretagne en Europe sont veritablement menaces.
    Je preconise que le Gouvernement Francais doit se mette contact avec les entreprises Francaises en Grande-Bretagne de facon urgente (Veolia Environnement, Yves Rocher, Lafarge..etc..) qui emploient des Britanniques et fassent une propagande pro-europeenne subtile et pacifique sur le web et dans les medias ici en Grande-Bretagne de facon urgente.
    Faites comprendre que la France donne des emplois ici, que les anglais recoivent des supports sociaux enormes en France….
    Vous ne pouvez pas combattre ce phenomemne de bulle ideologique anti-europeen par les moyens conventionnels, vous devez utiliser les memes moyens que ceux qui forcent le Royaume-Uni hors d’Europe et des emails avec securite (encryption).
    Posez la question, quel est le devoir de memoire pour les 70 ans de la guerre Mondiale de 39/45?
    Est-ce que cela appartient a l’histoire et aux touristes ou interimaires au Royaume-Uni?
    Vous pouvez faire cela tout cet ete….
    Si Francois Hollande pense que nous devons etre resistants, alors le gouvernement francais doit moderniser et passer a l’efficacite a la vitesse grand V.
    Rappellez vous que vous etes au Royaume-Uni chez les anglo Saxons, ils vont dans le sens du poil, ils sont laxistes, tres individualistes, super pragmatiques et sont fatigues de l’Europe car leurs assurance chomage et couvertures sociales sont si maigres ici!!! Ils ne veulent pas des problemes des autres, ils aiment l’argent….
    Rappellez-vous que les anglais sont imperialistes envers les colonnies et en comptetition avec les Francais et les Allemands.
    Vous devez trouver un terrain d’entente tres rapidement et les moyens de ramener un certain sentiment que l’Europe est necessaire.
    Aidez Cameron, je suis persuade que ce personnage peut negocier mais il faut etre dur en negociation.
    En France nous n’avons de petrole mais nous avons des idees….!!!!
    Sachez que les reseaux ultra-liberaux vous combattront dans les medias egalement.
    Vous devez trouver des solutions de regagner du terrain sinon vous perdez un partenaire de l’alliance en Europe.
    Que penseraient mes grand-parents morts pendant les guerres de 1914 et 1945 de ceci?
    Nous devons trouver l’energie de sauver l’Europe de De Gaulle et de Churchill immediatement.
    Si vous ne pouvez pas atteindre cet objectif, la Grande-Bretagne sortira de l’Europe et non seulement de la zone Euro, c’est inacceptable pour ceux qui croivent en l’Europe de la paix et au progres.
    Construisons l’Europe des Etats-Unis, les anglais aimeront ce slogan !!!!
    Dans le pire des cas vous pourriez negocier le nombre de migrants, de deux maux le moindre…
    Il est temps de reagir et de ne plus dormir sur des rigidities, il y en a trop en France et je suis traditionnellement socialiste, mais nous devons economiser pour les generations futures!!!
    Il faut faire de meme en Europe et en France, c’est l’ordre international actuel qui est menace par l’imcomprehension des masses et la rigidite a l’ere de la technologie avancee.
    Je vous remercie de votre temps et de votre attention et je souhaite que vous aurez l’energie pour reformer et sauver l’Europe avans qu’elle ne se transforme en un continent morcele et en proie aux resaux ultra-liberaux…
    Salutations distinguees,
    Mrs RW,
    Sevenoaks, Kent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.