Soutenez le PS

Adhérez au PS

Assemblée Générale de section sur l’Europe avec Philip Cordery

Le 16 septembre dernier, la section de Londres a eu le plaisir d’accueillir Philip Cordery, député de Français du Benelux et Secrétaire National du PS à l’Europe, à l’occasion de notre Assemblée Générale de rentrée. Cette réunion exceptionnelle, tenue en présence de 25 camarades dont plusieurs nouveaux, fut en grande partie consacrée à un débat sur l’Europe, après un été particulièrement mouvementé sur la scène européenne, et caractérisé par deux crises majeures : celle de la Grèce et de l’euro, et celle des réfugiés.

La réunion a débuté par un débat sur l’actualité politique, et en particulier sur l’élection de Jeremy Corbyn à la tête du parti travailliste, survenue quelques jours auparavant. Malgré des opinions contrastées sur sa capacité à reconstruire le parti travailliste après la lourde défaite des élections parlementaires de mai dernier, un consensus a émergé sur l’extraordinaire engouement provoqué par sa candidature et son projet pendant la course au leadership, non sans rappeler la primaire socialiste de 2011. Corbyn est perçu comme un homme politique de conviction, et qui n’hésite pas à poser des questions fondamentales sur un modèle social et économique britannique au sein duquel les inégalités explosent. Sa position sur l’Europe est évoquée comme une source d’inquiétude, et sa capacité à rassembler et réaliser la « synthèse » interroge également. Le grand élan militant et la création d’un nouveau statut de sympathisant (« labour supporter ») sont évoqués en termes largement positifs.

Les élections régionales, autre sujet majeur de l’actualité politique en France, font également l’objet d’une discussion, durant laquelle la majorité des camarades présents déplorent l’impossibilité manifeste de réaliser une union de la gauche pour ce scrutin local important, et ce en dépit du bilan très positif des listes de gauche plurielle qui ont géré la majorité des régions depuis dix ans.

Le débat sur l’Europe fut ensuite introduit par une passionnante intervention liminaire de Philip, qui fut secrétaire général du Parti Socialiste Européen (PSE) pendant huit ans avant d’assumer ses fonctions actuelles. Philip aborda le chemin pris par l’Europe depuis quarante ans, ses agrandissements successifs, son choix libéral, pour finir par dresser un constat lucide de l’Europe d’aujourd’hui : une Europe à deux vitesses, avec une nécessaire intégration politique, et économique et sociale des pays de la zone euro, et une détachement relatif des autres membres de l’UE vis-à-vis de ce projet séculaire. Selon Philip, il faut accepter cet état de fait et œuvrer pour une intégration accrue avec les états qui le souhaitent, sans attendre les autres. Il se réjouit d’ailleurs du discours de plus en plus volontariste de François Hollande sur ce sujet, tout en notant l’impotence du PSE depuis le départ de Poul Nyrup Rasmussen pour faire avancer la gauche et ses valeurs en Europe.

S’en est suivi un débat sur la crise de la Grèce et de la zone euro : là ou Philip voit un véritable sauvetage du projet européen par François Hollande et sa détermination à maintenir la Grèce dans la zone euro alors que de puissantes voix en Allemagne s’élevaient en faveur de sa sortie, plusieurs camarades ont vu dans l’accord conclu les dérives droitières de la politique économique de la zone euro et une abdication totale de l’UE devant les demandes les plus rigides des états créanciers. Dans la crise des réfugiés, le rôle de l’Allemagne est cette fois célébré par les camarades présents, en comparaison avec la contribution timide et tardive de la France dans l’accueil de familles. Philip évoque le besoin de changer de discours sur l’immigration, tant il est clair que la plupart des pays de l’UE, qui font face à des crises démographiques aigües, ne pourront s’en passer pour maintenir des niveaux de croissance confortables et sauvegarder des modèles sociaux coûteux.

La réunion s’est poursuivie par une discussion sur la proposition de feuille de route concernant les activités de la section en 2015-2016, rédigée par les membres de la Commission Administrative pendant l’été. Celle-ci fut amendée et approuvée à l’unanimité des présents, ainsi que le bilan financier du premier semestre 2015, présenté par le trésorier de section.

La soirée s’est conclue, comme à l’habitude, par un moment convivial dans cet excellent pub de la Hays Galleria qui nous a servi de salle de réunion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.