Soutenez le PS

Adhérez au PS

« Le comité de pilotage du Plan École fera l’autruche jusqu’en Octobre », par Frédéric Fournier

« Le comité de pilotage du Plan École fera l’autruche jusqu’en Octobre »

Le 3 Juin 2019 s’est tenu à l’Institut Français le comité de pilotage du Plan École. Pour les non-initiés le Plan École rassemble tous les acteurs de l’éducation Française en Grande-Bretagne; Parlementaires, service culturel de l’Ambassade, Consulat,  Directeurs de Lycées, de Collèges, d’Ecoles primaires en gestion directe, homologuées, associées ou carrément privées,  Associations de parents d’élèves, Syndicats d’enseignants, Élus consulaires et Représentants associatifs. Ouf ! L’objectif du Plan École est d’anticiper les besoins éducatifs de la communauté Française en Grande-Bretagne. N’y manque que les enfants.

L’on parle bien peu d’éducation dans un Plan École mais l’on y entend beaucoup de chiffres. Ainsi le Lycée Charles de Gaulle a perdu 600 élèves en 4 ans. Ce n’est pas un mal. L’Ofsted (l’organisme Britannique qui contrôle la qualité des établissements) avait un temps menacé de le fermer pour cause de surpopulation ! Plus gênant ce “ réservoir ” de South Kensington ne s’est pas déversé sur les autres établissements qui eux manquent d’élèves pour “équilibrer leurs comptes”.

Les listes d’attentes ont fondu. On quitte Londres ou l’on n’y vient plus. Les professeurs comme les familles. C’est la faute au Brexit. Ah ces chères listes d’attentes ! Elles ont permis pendant des années aux établissements de pratiquer des augmentations vertigineuses des frais d’inscription en excluant la classe moyenne. £12,758 pour une année aujourd’hui à Wembley (Lunch included !). L’on sent comme un regret.

Il faut donc faire du “remplissage”, développer notre “marque”, mettre en avant nos “avantages concurrentiels”, aller chercher le chaland chez les Anglais puisqu’après le Brexit “certains voudront garder un lien avec l’Europe”, sans oublier les Américains ni les Asiatiques. Rien, rien pour les quelques dizaines de milliers d’enfants Français et Francophones qui ne fréquentent pas les écoles Françaises faute de moyens.

Durant ces quelques 2 heures 30 de grand-messe le mot de République n’aura pas été prononcé. Et pourtant, quand elle le veut la République le peut. En 2001 la gauche a instauré les programmes FLAM (Français Langue maternelle) offrant un financement à des structures associatives permettant aux enfants dans un cadre périscolaire de rester en contact avec la langue française. Les quelques 4 300 élèves fréquentant ces 55 écoles Flam au Royaume-Uni en font aujourd’hui le premier réseau mondial de soutien à la langue Française auprès des jeunes enfants.

Il faudra donc attendre la rentrée, septembre voire octobre pour encore regarder les chiffres. En cours d’année passée un licenciement sec a eu lieu à Charles de Gaulle, une première et plusieurs enseignants ont vu leur nombre d’heures réduit. Il est à craindre qu’à la rentrée les discussions du plan école porteront plus sur le droit du travail que sur les droits des enfants.

Juin 2019. Frédéric Fournier, Conseiller consulaire pour la liste Français du Monde, Unis à gauche au Royaume-Uni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.