Soutenez le PS

Adhérez au PS

Réunion publique sur le Brexit avec Hélène Conway-Mouret

 

Jeudi 10 octobre, une centaine de Français·es de Londres étaient venu·es au Hallam Conference Centre à la rencontre de notre sénatrice Hélène Conway-Mouret pour une réunion publique sur le Brexit co-organisée par la section PS et l’association Français du Monde-ADFE.

 

Ayant vécu 25 ans en Irlande et venant régulièrement à notre rencontre au Royaume-Uni, notre ancienne ministre des Français de l’étranger (2012-14) suit très étroitement le dossier du Brexit.

 

Elle a pu en mesurer les effets en particulier sur la coopération militaire et stratégique entre la France et le Royaume dans un rapport sur la défense européenne qu’elle vient de co-rédigé pour la commission des Affaires Étrangères du Sénat.

 

Comme elle l’a rappelé dans son propos introductif, elle a pu auditionné au sein du Groupe Brexit du Sénat, un certain nombre des acteurs de la négociation, dont Michel Barnier.

 

 

C’est forte de cette expérience qu’elle a pu ensuite répondre aux questions des participant·es. À trois semaines d’une possible sortie sans accord le soir du 31 octobre, beaucoup d’interventions ont porté sur la question du Settled Status, que seuls 70 000 de nos 300 000 compatriotes installé·es au Royaume-Uni avaient demandé à cette date.

Le fameux pre-settled status dont le statut juridique reste peu clair et de nombreux autres interrogations sur les droits à la retraite, la liberté circulation, et les situations familiales trans-Manche ont été soulevées.

 

 

Aussi venus répondre aux questions, nos deux conseillers consulaires Samy Ahmar et Frédéric Fournier ont rappelé que « personne n’a le droit d’exiger que vous ayez le settled status d’ici le 31 décembre 2020, pour un logement, pour un emploi ou pour quoi que ce soit », avant d’encourager tout le monde à « exercer ses droits », la demande étant assez simple et gratuite.

 

Ils ont tous les deux rappelé qu’en tant que Conseillers Consulaires leur rôle était de soutenir nos compatriotes dans leur démarche, sur ce sujet, comme sur bien d’autres, notamment la scolarisation en français ou l’exercice des droits démocratiques lors des élections nationales, ou locales, comme les consulaires qui auront lieu le 17 mai 2020.

 

 

Après avoir répondu à une interview pour French Morning, et passé une soirée conviviale avec les militants qui avaient organisé la soirée, la sénatrice a passé trois jours à Londres notamment pour l’Assemblée Parlementaire de l’OTAN dont elle fait un compte rendu sur son blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.